Anglo-French Relations The Cloak of Secrecy A personal voyage of detection



LES PERSONNAGES DE "LA COMEDIE HUMAINE": réalité ou fiction?

« Le duc de Gramont, qui s’enorgueillissait d’être le  directeur  du «le chef des corsaires basques» basque, se plaignit en 1693 que le ministre accordât des vaisseaux à « tous les courtisans qui vous en demandent »……De plus, il mentionnait « le comte de Gramont (Philibert) , aux “gens” duquel l’intendant de Dunkerque faisait aussi allusion, bien qu’on ne puisse pas déterminer s’il désignait seulement les siens propres, y incluait ceux du comte de Gramont ».

Les Gramont avaient une descendance directe Foix-Grailly (arbre généalogique 1) S’ajoute à ces liens le fait qu’en 1611, Charlotte, fille de François-Nompar de Caumont, comte de Lauzun, et de Catherine de Gramont, épousa Frédéric Foix-Gurcon. Leur petit-fils, dernier de la famille légitime Foix-Grailly, Henri-François Foix-Gurcon, duc de Randan, mourut en 1714.

Voilà pourquoi, en 1690-1700, les Despard d’Irlande eurent un lien commercial solide avec la France, et un lien avec les Gramont. Cependant, ceci n’explique pas la  transposition  de nom effectuée par Balzac, et on ne peut que faire des suppositions à ce sujet.

J’ai écrit un livre qui prouve que nous portions avant cette date un nom différent, utilisé par nous en Angleterre pendant une longue période, un nom anglais qui évitait les inconvénients qu’aurait procurés un nom français alors que les deux pays étaient si souvent en guerre. Pendant cette période, nous avions maintenu nos liens, principalement commerciaux, avec la France. Ces deux facteurs nous ont rendus utiles au gouvernement anglais comme agents secrets.

Il semble qu’on nous a octroyé les terres irlandaises pour faciliter la continuation de ces deux activités.  La famille Annesley était impliquée dans le gouvernement, et fut partisan du remplacement du roi James II (Stuart) par Guillaume d’Orange.  Nos documents familiaux établissent que nous étions de grands partisans de Guillaume d’Orange. Nous avons dû être considérés comme  assez dignes de confiance et assez  utiles  pour mériter de nous voir octroyer le domaine de Bantry. Bantry Bay était à l’époque considéré comme stratégiquement crucial C’était la baie en eau profonde la mieux protégée d’Irlande, et donc, une tête de pont en direction de l’Angleterre.

 
 

Comments

There are currently no comments to display.

Add comment



+ 3 = 9


Please note that your comment will be reviewed and may be edited before being published.