Anglo-French Relations The Cloak of Secrecy A personal voyage of detection



LES PERSONNAGES DE "LA COMEDIE HUMAINE": réalité ou fiction?

En 1692-1693, Philibert s’occupa à classer, pour les présenter  à la Chambre des Finances de Navarre, les documents relatifs aux biens dont il avait hérité. Cela l’aura vraisemblablement amené à connaître des éléments de l’histoire locale, dont peut-être ceux exposés ci-dessus. Bien que je doive reconnaître que la première attestation  de l’utilisation du nom de Despard en 1692 puisse n’être que le fruit du hasard, la pertinence de ma supposition s’accroît du  fait que l’associé d’affaires de John Despard était marié à la nièce de Philibert, et qu’ils commerçaient activement en France, presque certainement dans le Sud-Ouest.

Si Balzac en était informé, j’ai la quasi-certitude que pour lui, et pour tous ceux qui ont une bonne connaissance de notre histoire, cette substitution  de notre nom de D’ Espard  à celui de Foix aurait été un amusant effet des hasards de l’histoire. Je rappelle ses mots : « Aujourd’hui des noms aussi illustres que celui des maisons souveraines, comme les Foix-Grailly, faute d’argent, la seule puissance de ce temps, sont dans une obscurité qui équivaut à l’extinction. »

 
 

Comments

There are currently no comments to display.

Add comment



3 + = 8


Please note that your comment will be reviewed and may be edited before being published.