Anglo-French Relations The Cloak of Secrecy A personal voyage of detection



LES PERSONNAGES DE "LA COMEDIE HUMAINE": réalité ou fiction?

En 1835, la marquise défendait le vaudeville contre lady Dudley qui déclarait ne pouvoir le souffrir, élant pour cela, disait-elle, comme Louis XIV pour les Téniers; madame d’Espard soutenait que «les vaudevilles étaient maintenant de charmantes comédies » ; elle s’y amusait îovl (Une Fille d’Eve). En 1840, à une sortie des Italiens madame d’Espard humilia madame de Rochefide, en se détournant d’elle; fou’es les femmes l’imitèrent, et le vide se fit autour de la maîtresse de Calyste du Guénic (Béatrix). La marquise d’Espard était, du reste, une des personnes les plus impertinentes de son temps; elle avait un caractère aigre et malveillant sous les dehors les plus élégants ; mais sa maison put être dite, par un vieil académicien, « le palais de la Renommée » (Le Comte de Sallenaure).

 
 

Comments

There are currently no comments to display.

Add comment



3 + 8 =


Please note that your comment will be reviewed and may be edited before being published.